Cyberactivisme : sous le masque d'Anonymous, l’extrême droite

En s’emparant de la symbolique Anonymous, un groupuscule complotiste a lancé un appel au « coup d’État citoyen » pour le 14 juillet au matin. Enquête sur une récupération insidieuse.

Tenez-vous prêts ! La révolution citoyenne est prévue pour mardi 14 juillet à 10 heures, sur les places centrales d’au moins dix villes de France, selon un scénario tout droit sorti du film de James McTeigue V pour Vendetta (2006) : une foule anonyme, « apartisane » et pacifique, fondant sur la ville au ralliement d’un mot d’ordre propagé sur Internet : « Nous sommes légion, redoutez-nous. » Seule certitude pour l’heure, la révolution « Anonymous » aura au moins été un événement numérique. L’appel à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.