Europe : L’épreuve de la démocratie

Les autorités européennes sont au pied du mur.

Avec la Grèce, l’oligarchie politico-financière européenne a voulu faire la démonstration qu’il n’existe pas d’alternative aux politiques néolibérales et austéritaires. Le drame économique et social de la Grèce illustre au plus haut point l’échec de ces politiques avec la hausse vertigineuse des inégalités, du chômage et du poids de la dette. La zone euro est devenue la région du monde dit « développé » la plus déprimée et affaiblie, au moment d’affronter les défis du XXIe siècle. À commencer par la crise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.