Grèce : Un plan « insensé » qui aboutira au Grexit

Un économiste libéral et deux économistes proches de Syriza analysent l’accord imposé à la Grèce par les créanciers. Correspondance à Athènes, Angélique Kourounis.

Il est une chose sur laquelle les économistes de droite comme de gauche sont d’accord : le plan de réformes imposé à la Grèce par les créanciers est un plan qui comporte essentiellement des mesures récessives. « Cela, pour au moins deux à trois trimestres », souligne Manos Hatzidakis, de Beta Securities, une agence de cotation entrée en Bourse. Pour lui, la seule solution pour limiter cette récession « est la mise en place très rapide des réformes structurelles » dont le pays à besoin. C’est-à-dire des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.