La médaille de la lesbophobie

Quatre crétins ont agressé la nageuse Mélanie Hénique, médaille de bronze aux Mondiaux de 2011.

Quatre crétins ont agressé la nageuse Mélanie Hénique, médaille de bronze sur 50 mètres papillon aux Mondiaux de 2011, ainsi que deux de ses amies à la sortie d’un restaurant, à Amiens. Proférant des insultes homophobes et sexistes, les agresseurs ont roué de coups les trois jeunes femmes et cassé le nez de la nageuse. Après avoir porté plainte, celle-ci a jugé nécessaire de rendre public le caractère lesbophobe de cette violence, « une forme de racisme ». Mélanie Hénique a ajouté qu’elle « avait bien…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.