Syrie : La quadrature du cercle

Malgré l’intensification des efforts diplomatiques, une solution politique semble toujours aussi éloignée.

Le processus diplomatique avait commencé en octobre à Vienne. Il s’est poursuivi mi-décembre à Riyad et à Genève. Mais la solution politique à la crise syrienne semble toujours aussi éloignée. À Vienne, le 30 octobre puis le 14 novembre, dix-sept pays ainsi que l’Union européenne et les Nations unies avaient affirmé « leur soutien à un cessez-le-feu et à un processus mené par les Syriens pour établir d’ici à six mois […] un calendrier pour rédiger une nouvelle Constitution ». « Des élections libres et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.