Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Californie : Rien n'arrête la fuite de méthane

Malgré toutes les tentatives de colmatage, des gaz dangereux continuent de s'échapper d'un forage de la Southern California Gas Company.

La fuite de méthane d’un forage de la Southern California Gas Company n’est toujours pas maîtrisée en Californie. Le 7 février à 17 heures, heure de Paris, elle atteignait 94 234 tonnes depuis qu’elle a été avouée par la compagnie au mois de novembre. Autour de Porter Ranch, l’agglomération dans laquelle se trouve le forage défaillant, le nombre de maisons et d’immeubles évacués dépasse déjà 2.500, ce qui représente une dizaine de milliers d’habitants que les autorités californiennes ont dû reloger, en « ignorant » souvent les plus pauvres d’entre-eux, les difficultés liées à leurs lieux de travail et celles de l’accès aux écoles pour de nombreux enfants et adolescents.

Cette évacuation a été rendue nécessaire par l’insupportable et dangereuse présence dans la fuite de mercaptan. Les experts du gouvernement régional et des agences fédérales ont également découvert dans l’air un niveau inhabituel de benzène. De nombreux malaises, des affections respiratoires et des saignements de nez ont été constatés par les médecins... Les deux composants sont effectivement dangereux à haute dose et les scientifiques du service de défense environnemental (EDF) de la Californie avouent ignorer leurs effets à long terme sur la santé des habitants, le benzène étant notamment réputé cancérigène.

La décision de décréter l’état d’urgence, prise le 6 janvier, par le gouverneur Jerry Brown (nous en avions parlé) est toujours en vigueur. D’autant plus que les tentatives de la compagnie pour arrêter la fuite se sont toutes avérées infructueuses, notamment le percement d’un nouveau forage pour capter le gaz et colmater le dégagement de méthane en fuite. Il a atteint pourtant désormais 2.500 mètres de profondeur. Cette fuite risque d’ailleurs de remettre en cause les efforts et promesses de l’État de Californie de réduire son impact sur le dérèglement climatique, car les effets du méthane sur le réchauffement sont 120 fois supérieurs à celui du gaz carbonique. Quel que soit la façon dont on considère cette fuite, explique le responsable scientifique d’EDF, Steven Hamburg, elle a et aura des conséquences énormes. Il souligne qu’elle dépasse les versions les plus pessimistes des scénarii catastrophes imaginés.

La compagnie responsable ne répond plus à la presse depuis début janvier. Plusieurs dizaines de Californiens ont porté l’affaire devant la justice. En attendant le lointain résultat de leur plainte, ils peuvent suivre en temps réel, comme tous les habitants de Californie, le nombre des tonnes de méthane qui s’échappent du puits hors contrôle grâce à un compteur posté sur de nombreux sites de la région…


Photo : Image infrarouge de la fuite de gaz méthane dans la banlieue Porter Ranch de Los Angeles, publié par l'Environmental Defense Fund (AFP PHOTO / ENVIRONMENTAL DEFENSE FUND )

Haut de page

Voir aussi

Articles récents