Chantage et coup de pression : l’Europe impose le libre-échange en Afrique

L’Union européenne veut accélérer la signature d’accords de libre-échange avec l’Afrique en forçant la main aux parlements nationaux.

Ils font moins de bruit que le fameux Tafta, l'accord de libre-échange Europe – États-Unis, mais leurs conséquences pourraient être tout aussi dramatiques pour les pays africains. L’Afrique et l’Europe sont en passe de ratifier plusieurs « accords de partenariat économique » (APE) qui visent à libéraliser fortement les échanges commerciaux en baissant les droits de douane (1). Ces accords régionaux sont en discussion depuis 15 ans et la phase de signature dure depuis 2014. Or, l'Europe est bien décidée à…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.