Syriens au Liban : De « l’occupant » au réfugié…

Le Liban accueille un million et demi de Syriens fuyant le conflit dans leur pays. Une situation qui réveille le souvenir douloureux des années de guerre civile.

Quand on parle de la vie sous l’occupation syrienne, Sami Braidy se ferme. « Trop dur », laisse échapper le vieil homme. Ce catholique de 72 ans vit depuis toujours à Zahlé. Cette ville à majorité chrétienne de la plaine de la Bekaa, au centre du Liban, a beaucoup souffert pendant l’occupation : « On était encerclés par les Syriens. Ils nous rendaient la vie impossible. » En juin 1976, à l’appel des leaders de la communauté chrétienne au pouvoir à Beyrouth, l’armée syrienne pénètre au Liban. Elle n’en…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.