La présentatrice turque Banu Güven témoigne de l’anéantissement du journalisme d’opposition

La présentatrice de la chaîne d’opposition IMC TV dénonce les dérives autoritaires du président Erdoğan et appelle à préserver une « démocratie en péril ».

Le 4 octobre, les images retransmises en direct parlent d’elles-mêmes. Des dizaines de techniciens et de policiers mandatés par les autorités turques font irruption dans les locaux de la chaîne d’opposition IMC TV et débranchent les câbles. Écran noir. Ce jour-là, douze chaînes de télévisions seront fermées par simple décision de justice. Criant jusqu’au dernier moment que jamais « la presse libre [ne sera] réduite au silence », et alors qu’une centaine de journalistes sont toujours emprisonnés en Turquie,…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.