Les carnassières

Un beau jeu de massacre de Céline Champinot, qui malaxe la culture pop tout en dérision.

Le mot « anthropocène », inventé par le chimiste Paul Crutzen pour parler de l’ère que la Terre traverse depuis la progression des industries destructrices, fait fureur. Au théâtre du Rond-Point, Frédéric Ferrer a commencé un cycle d’anti-conférences sur ce thème, Cartographies, avec un humour ravageur et constructif. Au théâtre de la Bastille, la jeune équipe LA gALERIE parle plutôt d’« anthropo(s)cène » pour bien montrer qu’on est au théâtre, mais on est dans le même esprit : comment croire encore au…

Il reste 78% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.