L’Angleterre aussi a ses démons

Paul Gilroy analyse les traces profondes du passé colonial et raciste anglais sur la société multiculturelle outre-Manche. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de la France.

Lire cette Mélancolie postcoloniale de l’auteur britannique Paul Gilroy provoque chez le lecteur français une étrange sensation de déjà-vu : « La pathologie néo-impérialiste des politiques migratoires », les « débats sur l’immigration », « le postcolonialisme et les questions raciales », la « société multiculturelle » outre-Manche… Le sociologue présente les discours actuels de peur et de haine au Royaume-Uni autour de la « présence dérangeante » des Noirs et des migrants postcoloniaux. Des discours…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.