Dossier : Erdogan : L'ambition sans freins d'un autocrate

Erdogan surfe sur l’islamophobie

L’obsession pour l’islam en France est une véritable aubaine pour le président turc : la défense des musulmans opprimés sert ses ambitions politiques.

Pas une semaine en France sans qu’une polémique n’éclate autour de l’islam. Alors que la défense des « valeurs républicaines » cache mal des motions d’exclusion et que le risque de « séparatisme » alimente des débats épidermiques dans les plus hautes sphères de l’État, la population de confession musulmane semble plus esseulée que jamais.

Ce sentiment de rejet, Recep Tayyip Erdogan l’a parfaitement cerné. Et ses prises de position très calculées sur ces questions n’ont fait que renforcer sa popularité auprès de la communauté musulmane hexagonale. « C’est le seul à tenir tête à tout le monde », argumente une jeune Bordelaise d’origine marocaine. Et que dit-elle des droits humains bafoués quotidiennement en Turquie ? La réponse cingle : « Parce que la France est en mesure de donner des leçons en la matière ? »

La popularité du président turc chez de nombreux jeunes Français d’origine maghrébine est largement visible depuis son intervention « one minute » à Davos, rembobine Ümit Metin, responsable de l’Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort).

Il reste 77% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.