Conditions de vie des doctorants : « Une anormalité propre au monde de la recherche »

Auteure d’une enquête sur les conditions de vie des doctorants, Adèle B. Combes dénonce un système de harcèlement.

Docteure en neurobiologie, Adèle B. Combes est l’initiatrice du projet « Vies de thèse : doctorat et qualité de vie ». Une enquête en ligne à laquelle ont répondu près de 2 000 personnes ayant effectué un doctorat. À travers ces récits de vie, elle dénonce les abus que subissent les doctorants dans un livre au titre évocateur : Comment l’université broie les jeunes chercheurs. Précarité, harcèlement, loi du silence (éditions Autrement). Dans votre livre, vous expliquez que l’idée de cette enquête sur les…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.