Covid-19 : La Chine face à omicron

L’épidémie meurtrière en cours à Hongkong illustre les limites du « zéro-covid » à l’heure d’omicron et menace la Chine continentale, dont une bonne partie de la population n’est toujours pas vaccinée.

Politis  • 22 mars 2022
Partager :
Covid-19 : La Chine face à omicron
La salle des urgences submergée de l'hôpital hongkongais Princess Margaret, le 11 mars 2022.
© DALE DE LA REY / AFP

Que se passe-t-il à Hongkong ? Depuis février, le territoire enregistre la plus importante croissance du nombre de cas de covid du monde, passant en un mois d’une trentaine à plus de 530 cas par million d’habitants. Plus grave, il enregistre le record mondial de mortalité, avec 5,2 % des cas diagnostiqués se soldant par un décès. En cause, un faible taux de vaccination, avec seulement 31 % de la population (44 % des plus de 80 ans) ayant reçu au moins une dose, majoritairement au vaccin chinois Sinovac, moins efficace que l’ARN messager.

Cette vague contredit le récit d’une moindre sévérité d’omicron. Si celle-ci existe, elle est surtout due à la bonne immunisation (vaccinale ou post-infectieuse) des populations. Cette tragédie souligne aussi les limites de la stratégie « zéro covid » face à un variant très contagieux. Elle alerte également sur la fragilité de la Chine continentale, où près de 50 % des plus âgés (soit des dizaines de millions de personnes) n’ont pas un schéma vaccinal complet. C’est ce qui a motivé les autorités chinoises à confiner près de 40 millions de personnes, dont la ville de Shenzhen, la « Silicon Valley » chinoise. En plus des potentiels nouveaux variants, une incapacité de la Chine à endiguer cette vague pourrait aggraver la pénurie sur les composants électroniques et donc l’inflation déjà alimentée par la guerre en Ukraine.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

« La société française ne s’est pas véritablement décolonisée »
Entretien 27 septembre 2023 abonné·es

« La société française ne s’est pas véritablement décolonisée »

Les coups d’État en Afrique laissent l’État français désemparé. L’intellectuel camerounais Achille Mbembe dresse un tableau impitoyable de la responsabilité de Paris, inapte à comprendre la demande d’émancipation des populations locales, désormais détentrices, selon lui, du futur de leurs pays.
Par Patrick Piro
Séisme au Maroc : à la rencontre des villages oubliés
Reportage 20 septembre 2023 libéré

Séisme au Maroc : à la rencontre des villages oubliés

Le 8 septembre, un séisme de magnitude 6,8 frappait le Maroc et particulièrement sa province d’Al-Haouz. Une semaine après, alors que les grandes villes rappellent déjà les touristes, certains petits villages reculés attendent toujours de l’aide.
Par Lily Chavance
Les accords d’Oslo, ou la mort d’une illusion
Histoire 15 septembre 2023

Les accords d’Oslo, ou la mort d’une illusion

Le 13 septembre 1993, dans les jardins de la Maison Blanche, la poignée de main entre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, sous les yeux de Bill Clinton, symbolisait les accords d’Oslo. Lesquels n’ont pourtant jamais rompu avec la logique coloniale.
Par Denis Sieffert
Ces Iraniennes qui bravent les interdits
Luttes 13 septembre 2023 libéré

Ces Iraniennes qui bravent les interdits

ll y a un an, le 16 septembre 2022, Mahsa Jina Amini, mourait à Téhéran, violemment interpellée pour « port de vêtements inappropriés ». Après ce drame, les Iraniennes sont sorties dans la rue, tombant le voile et se coupant les cheveux, défendant par tous les moyens un espace de liberté qui passe beaucoup par leur apparence.
Par Eva Rubio