blog /

Publié le 28 février 2008

Rama Yade justifie la chasse aux SDF

None

Cette fois Rama Yade a tranché entre ses déclarations contradictoires. La secrétaire d'Etat ne défend les Droits de l'Homme qu'à l'étranger.

La secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères chargée des Droits de l'Homme (c'est l'intitulé exact de son ministère), n°3 sur la liste UMP conduite par Nicole Goueta à Colombes (Hauts-de-Seine), participait mardi soir, à Argenteuil, à un meeting du maire sortant UMP, Georges Mothron. On se souvient que cet élu, qui avait déjà pris un arrêté antimendicité, avait suscité une polémique l'été dernier en prônant l’utilisation d’un produit « répulsif », le Malodore, pour chasser les SDF des abords d'un centre commercial du centre-ville. Au sein du gouvernement, la ministre du Logement et de la Ville, Christine Boutin, avait «dénoncé avec la plus grande fermeté ce genre de procédé» . Ce n'est pas l'avis de sa jeune collègue du Quai d'Orsay.

Interrogée par un journaliste de VOtv (la télévision du Val-d’Oise) sur l’utilisation de ce spray contre les sans-abri, Rama Yade a déclaré : « Il faut tout tenter dans une ville. »

Devant la controverse suscitée par ses propos , Rama Yade tente aujourd'hui de faire marche arrière. Interrogée par l'AFP 1, elle estime qu'il y a eu «un malentendu» , et assure que le recours au Malodore était «évidemment une idée condamnable, malheureuse, [qu'elle] condamne totalement» . «Dans la rapidité, dans un couloir, je me suis peut-être très mal exprimée» , concède-t-elle. «Quand je disais "il faut tout tenter", je voulais dire qu'il fallait répondre aux préoccupations des gens . Ça ne veut pas dire que ce qu'on propose c'est bien.» «Je ne justifie rien du tout» , assure-t-elle. Sans se rendre compte qu'elle s'enfonce: quand elle affirme qu'il faut répondre aux préoccupations des gens, elle exclut implicitement de cette humanité (les gens) les SDF, dont les besoins (plus essentiels que de vagues préoccupations) n'ont jamais été pris en compte dans cette affaire.

Le 19 février, en visite à Toul (Meurthe-et-Moselle), où elle est venue soutenir la candidature aux municipales de Nadine Morano, porte-parole de l'UMP, Rama Yade avait fait cette confidence à un journaliste de L'Est Républicain : « Je suis de droite et fière de l'être. Ne croyez pas que les élections sont perdues, vous serez surpris. Moi, j'ai envie de faire de la politique avec Nicolas Sarkozy et s'il n'en reste qu'une je serai celle-là. Plus que jamais je suis sarkozyste. »

S'il n'en reste qu'une... !!! Après une telle proclamation de fanatisme, on peut s'attendre au pire. Plus que jamais sarkozyste, Rama Yade est de moins en moins humaniste.



  1. Dans une dépêche diffusée à 13h44 alors que ce post était terminé pour l'essentiel 


Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.