blog /

Publié le 22 novembre 2008

PS: Une élection sans fin

None

A 2h15, cette nuit , la direction du parti socialiste s’est décidé à envoyer Daniel Vaillant annoncer à la presse qu’elle était dans l’impossibilité d’annoncer qui de Martine Aubry ou de Ségolène Royal était le nouveau Premier secrétaire du PS.

Selon plusieurs sources, à l’issue du dépouillement en métropole, Martine Aubry aurait entre 200 et 500 voix d’avance sur sa rivale .

Mais la Martinique et la Guadeloupe (3.000 militants) votent jusqu’à 4h00 (heure de Paris). Et l’entourage de Ségolène Royal conteste les résultats des fédérations du Nord et de Seine-Maritime.

Tant que les opérations de vote se poursuivent et qu’il subsiste des contestations, a indiqué Daniel Vaillant il n’est pas possible de proclamer le résultat du scrutin . L’ancien ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin, n’a fourni aucune indication sur l’heure à laquelle celui-ci pourrait être proclamé. Dans une précision digne du sketch de Fernand Raynaud, il a toutefois assuré qu’il serait connu « dans un certain temps » .

Cet interminable suspens ne va pas redorer l’image d’un parti profondément divisé. Vers 2h00, quelques dizaines d’entre eux, pro-Royal et pro-Aubry mélangés, se sont rassemblés rue de Solferino pour manifester leur colère. Tandis que les uns scandaient « voleurs » aux cris de « Unité, unité » , les autres demandaient le « respect du vote des militants » .

Pour tenter de trouver une issue «par le haut» , à cette guignolade, la maire de Lille a appelé, peu après 3h00, sa concurrente au téléphone, lui demandant de faire preuve de responsabilité. Pour toute réponse Ségolène Royal aurait promis: «Je ne ne me laisserai pas faire.»

Annoncée depuis plus d’un an, la succession de François Hollande s’éternise décidemment au-delà de tout ce qui était imaginable.


Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.