Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 5€/mois. :

Politis Web illimité

5 par mois Offre de lancement
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

9 par mois Offre de lancement
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 11 mars 2010

«L'Imprégnation Lepéniste De L'Opinion» - Ou L'Accablant Jugement (Rétrospectif) De Pierre-André Taguieff Sur La Prose D'Éric Zemmour

Illustration - «L'Imprégnation Lepéniste De L'Opinion» - Ou L'Accablant Jugement (Rétrospectif) De Pierre-André Taguieff Sur La Prose D'Éric Zemmour

Éric Zemmour - also known as Minimus, rapport à ce qu'il appelle1 son «tropisme romain» - aime beaucoup Pierre-André Taguieff2.

En 20073, par exemple, après avoir «lu Pierre-André Taguieff» 4, Éric Zemmour avait - enfin - «compris que le progressisme antiraciste n'était que le successeur du communisme, avec les mêmes méthodes totalitaires mises au point par le Komintern dans les années 1930» 5.

Et voilà que dans son dernier bouquin, Mélancolie française , dont l'ambition finale est de montrer que les Françai(se)s «de souche» (et «de race blanche» , comme disait De Gaulle, rappelle goulûment Éric Zemmour) sont, mâme Dupont, «submergés» par les «nouveaux "barbares"» de «l'immigration arabo-africaine» - sens-tu comme ça pue -, Éric Zemmour, de nouveau, dit tout le bien qu'il (faut) pense(r) de Pierre-André Taguieff, et que c'est toutafé «pertinemment» que Pierre-André Taguieff a - lui aussi - dénoncé «le métissage "obligatoire"» , et, de même, «l'exaltation de la diversité» .

(Éric Zemmour en profite pour théoriser que, ma bonne mémère, «le mot "race" est devenu dans notre société le tabou suprême, comme le sexe au XIXe siècle» , et que, tout comme «le puritain voyait le sexe partout; l'antiraciste moderne voit des racistes partout» 6.)

Dans ce même nouveau bouquin, Éric Zemmour développe aussi des considérations moins immatérielles, du style: « En Seine-Saint-Denis, la proportion de jeunes d'origine étrangère est passée de 18,8 % à 50,1 % en trente ans» - et cela fait «un "processus de substitution"» d'une population (arabo-africaine et tragiquement islamisée) à une autre, avec le triste résultat que les «non-immigrants» (de race blanche), épouvantés, «fuient leurs quartiers».

Ou: «La population musulmane en France double actuellement tous les quinze ans» - et «il y aura (...) plus de 40 millions de résidents musulmans au milieu du XXIe siècle, soit la moitié de la population française de l'époque» .

Tu flippes?

T'as raison.

Parce que, sous peu, Éric Zemmour - also known as Philipulus - l'annonce, nous aurons bientôt la «guerre» , non seulement à Stains et à Villemomble, en Seine-Saint-Denis honnie, mais sans doute aussi à Ferrières-en-Gâtinais (Loiret), car si, «pour l'instant» , les «émeutes urbaines sans objectifs politiques ni leaders charismatiques ressemblent plutôt aux "émotions populaires" de jadis» , et aux «jacqueries qui émaillèrent continument l'histoire de l'Ancien Régime» (à ceci près, tout de même, spécifie Éric Zemmour, «qu'en 1789, on crevait de faim et que deux siècles plus tard on touche le RMI» aux frais du non-immigrant de race blanche, alors de quoi se plaint- «on» , bordel) et si «le déséquilibre des forces» entre «Français de souche» et «nouveaux "barbares"» de races foncées «conjure pour l'instant les menaces de guerre civile» , nul(le) cependant ne saurait nier que nos départements et possessions d'outre-périphérique (DOP-POP) portent «les germes d'une guerre civile» .

Etc.

Et alors, vois si le monde est bien fait: il se trouve que Pierre-André Taguieff - le Pierre-André Taguieff dont Éric Zemmour aime si fort la production - a écrit naguère, in the 1990's , des livres d'importance, qui, rétrospectivement, éclairent d'une lumière très illuminante les saillies d'Éric Zemmour.

Dans l'un de ces bouquins - Face au racisme (La Découverte, 1991) -, Pierre-André Taguieff dénonçait: « La hantise lepénienne de la "substitution physique" d'une population (immigrée) à une autre (française, blanche, catholique)» .

Et de préciser: «Le nationalisme de droite (...) interprète toutes les formes de cultures minoritaires comme l'indice d'invasion, de destruction et de décomposition de l'identité nationale» .

Et de synthétiser: «Toute minorité est perçue comme corps étranger, organisme parasitaire et prédateur» .

Après quoi, dans un autre bouquin - Face au Front national (même éditeur, 1998) -, évoquant ce qu'il nommait « l'imprégnation lepéniste de l'opinion, voire des mentalités» , puis «la "lepénisation" de l'imaginaire social» , Pierre-André Taguieff présentait cette affection comme un «processus par lequel les citoyens français se mettent à penser de plus en plus les questions de société selon des catégories ethnonationalistes et xénophobes, voire raciales» , et comme «une banalisation croissante de représentations négatives et d'attitudes hostiles visant des catégories d'"autres" (immigrés (...) ), ou comme le passage d'un ensemble de stéréotypes et de préjugés négatifs d'une minorité active (perçue comme "extrémiste") à une majorité potentielle, à travers la communication médiatique, les rumeurs, la conversation ordinaire» .

Objectif: «Dérépublicaniser la population française, (...) l'éloigner des exigences universalistes qui fondent l'idéal républicain, (...) substituer la vision d'une coexistence conflictuelle de communautés ethnoculturelles à celle de la communauté des citoyens, partageant les mêmes idéaux» .

Sans déconner: on dirait absolument un résumé, critique, du chapitre 9 - le dernier - du nouveau bouquin d'Éric Zemmour.

Après avoir lu Pierre-André Taguieff, par conséquent, nous avons - enfin - compris qu'Éric Zemmour est l'un des plus appliqués tambourineurs de l'imprégnation lepéniste de l'opinion: qu'Éric Zemmour, en somme, est l'un des nouveaux noms de la lepénisation des esprits.

Illustration - «L'Imprégnation Lepéniste De L'Opinion» - Ou L'Accablant Jugement (Rétrospectif) De Pierre-André Taguieff Sur La Prose D'Éric Zemmour

Sujet suivant?


  1. Ne ris pas, s'il te plaît. 

  2. Preuve, s'il en fallait, que les gros esprits sont voués à se rencontrer. 

  3. Dans Le Monde , le 12 octobre. 

  4. Ne ris pas, te dis-je! 

  5. Par ces mots, tu l'auras notu, Éric Zemmour se rangeait dans la file, numéreuse, des hauts penseurs dont l'«argumentation» - à guillemets - tient dans l'énoncé que si que t'es d'un autre avis qu'eux, t'es forcément un salaud des années 1930, nazi ou stalinien. 

  6. J'ai lu ces quelques mots à des enfants de trois ans, pourtant peu versés dans l'art de la dispute. Ils ont aussitôt vu ce qu'il y avait de «grotesque» , et d' «"un peu" odieux, aussi» , dans cette divagation, et m'ont répondu qu'à leur connaissance, le puritain qui jadis voyait le sexe partout n'avait pour autant pas ourdi l'extermination de six millions d'êtres humains, et que ça fait tout de même une légère différence, non? Si, leur ai-je expliqué: ça fait. 


Haut de page

Voir aussi

Articles récents