blog /

Publié le 15 novembre 2010

Remaniement : Woerth outragé ! …

… Woerth brisé ! Woerth viré ! … mais Woerth immunisé !

Ce n’est pas l’aspect le plus reluisant, ni le plus souligné, de ce remaniement sans gloire : Eric Woerth, en perdant son ministère et en retrouvant ipso facto son siège de député (puisqu’il n’est même plus besoin de se représenter devant les électeurs — sur tous les bancs : merci Sarko !), gagne l’immunité attachée à la fonction.

S’il venait maintenant à l’idée d’un juge de lui poser quelque question gênante sur l’affaire Bettencourt, ou tout autre en rapport avec les tripatouillages financiers du parti majoritaire, dont il était le tripatouilleur en chef, il devra demander la permission à ses pairs.
Illustration - Remaniement : Woerth outragé ! … ( © Assemblée nationale )

Et ils te disent quoi, petit juge, les pairs, hein ?


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.