Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 25 mars 2011

Toute ressemblance avec des régimes honnis aujourd'hui disparus...

Le Front national (air connu) n'est pas un parti fasciste. Le prétendre, ou même simplement le suggérer, peut valoir une convocation devant les tribunaux. C'est que Marine Le Pen, comme son père avant elle, tient à sa réputation. Donc si par un malencontreux hasard un de ses élus apparaît sur une photo en train de faire le salut nazi, il s'agit forcément d'un «montage effectué par des anarchistes» .

Car Alexandre Gabriac, conseiller régional et candidat dans le canton de Grenoble 6 (Isère) est un garçon tout ce qu'il y a de plus propre sur lui.

D'ailleurs, il est encore candidat dimanche, puisque la semaine dernière il a obtenu 20,3% avec 664 voix, vu que plus de 70% des électeurs se sont abstenus.

Et c'est bien pour cela que cette histoire de photos (avec un s car il y en a plusieurs) embarrasse le candidat. En voici une autre diffusée sur twitter par Guy Birenbaum

Alexandre Gabriac, une crampe dans le bras.

Trouvée sur un site espagnol d’extrême droite, Infonacional.com , elle figure sur le site d'informations antifascistes Reflex avec tout un tas de renseignements sur les occupations de ce jeune élu.

Un autre national-frontiste de la même région, candidat lui aussi, et au second tour, à Rillieux-la-Pape (Rhône), Edouard de Brisoult affiche carrément son nazisme sur Facebook. Difficile de croire que les dirigeants du FN n'aient pas été au courant des affections particulières de ce militant exemplaire et se soient contentés de lire sur son blog cette présentation à l'eau marine du FN: «Loin d'être ce parti de Haine comme les socialistes le prétendent, nous sommes au contraire celui de l'amour.» Un vrai poète, en plus...

Si Marine Le Pen interdit de dire que son parti est fasciste, la présence de tels élus et candidats en son sein, nous autorise au moins à écrire que toute ressemblance du FN avec des régimes honnis aujourd'hui disparus n'est pas totalement fortuite.


{{P.S.:}} Aux dernières nouvelles, le secrétaire général du FN annonce que son parti n'a {«rien à faire avec des crétins pareils»} et qu'[Alexandre Gabriac {«va être viré»}->http://www.lepost.fr/article/2011/03/25/2446098_un-candidat-fn-aux-cantonales-fait-le-salut-nazi-son-parti-le-vire.html]. Ce qui est une manière de dire que ce n'est pas encore fait. Dans un [communiqué envoyé à la presse->http://yfrog.com/h2fnemzj] peut après 17h, Marine Le Pen annonce uniquement {«une enquête»}. Et le FN ne semble connaître que la [photo publiée par le NouvelObs->http://referentiel.nouvelobs.com/file/1641053.jpg].
Après la révélation de sa passion pour l'histoire, Edouard de Brisoult s'est empressé de couper les accès à son compte Facebook.

Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents