blog /

Publié le 29 septembre 2011

Élisabeth Badinter En Séance Pénière

None

Illustration - Élisabeth Badinter En Séance Pénière

L'actionnaire de référence et présidente du conseil de surveillance du groupe Publicis, dont chacun(e) sait l'immense apport à l'épanouissement du genre humain.

Élisabeth Badinter, donc.

Que les journaleux préfèrent, dans 99,99 % des cas, présenter (sans rire) comme une «philosophe féministe» 1.

Et dont nous savions déjà, quant à nous, qu'elle a par exemple eu l'exceptionnel courage, dans une époque où l'islamophobie est (presque) partout, de signifier «à celles qui portent volontairement la burqa» que, la France, Fatima?

Tu l'aimes - et tu m'enlèves promptement ce vilain bout de tissu.

Ou sinon tu ferais tout aussi bien de la quitter, pour «gagner les terres saoudiennes ou afghanes» , où «nul ne» te demandera «de montrer» ton «visage» , sale petite garce endoctrinée.

Élisabeth Badinter, disait-on.

Vient de calmement déclarer - non sans une véritable cohérence, qu'il faut du moins lui concéder - qu' «en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité» , dans ce triste pays de lâches2.

Commentaire d'une taquine camarade3: « Je trouve que ça clarifie les débats, quand les “féministes” anti-femmes-à-foulard affichent franchement la couleur...»

Et maintenant: on attend bien sûr, avec beauuucoup d'impatience, l'unanime pâmoison dans quoi les cours de sagesse de l'admirable Élisabeth plongent coutumièrement ses groupies de la presse dominante...

(PS1: Merci, Pescade.

PS2: Merci, Patrick, ça fait plaisir de voir qu'il y en a au moins un qui suit.)


  1. Sans doute parce que, platement rapportés à ses fonctions de business woman , ses médiatisés engagements pourraient parfois donner, qui sait, une impression d'inachevé

  2. Reus'ment qu'on a l'FN pour tenir les remparts contre les hordes sarrasines, hein, mâme Dupont? 

  3. De chez the suiveur(s)


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.