Col remonté

Décidément, en année électorale (voir Politis n° 940), on ferme les yeux sur tous les fusils illégaux. Le collectif Escrinet Col libre (Ardèche), gardien vigilant de ce haut lieu, étape pour lesoiseaux migrateurs, rugit devant le fait du prince~: le ministère de l'Intérieur, avec la connivence de celui de l'écologie, va laisser tirer 250 pigeons en mars, pleine période de reproduction~! Manif samedi 3 mars à 14~h~30 devant la préfecture, à Privas.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents