Couacs et bourdes

La campagne présidentielle serait bien monotone sans les petites dissensions entre les candidats et leurs équipes. Elle serait lassante si les prétendants au siège nous déversaient un discours lisse en toutes circonstances. Remercions donc Ségolène Royal pour sa contribution. Jour après jour, la présidente de la Région Poitou-Charentes tire la campagne d'un ennui certain. Elle surprend par ses innovations sémantiques et lexicales ­ ah ! cette bravitude ­, nous laisse sans voix devant la fulgurance de ses…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents