La gangrène

« À Haïti, le gouvernement Préval et la communauté internationale doivent immédiatement réformer la police et la justice pour éviter que le pays ne sombre dans la violence criminelle » , alerte le centre International de prévention des conflits Crisis Group. Face à la criminalité des bandes armées et aux prisons qui regorgent de détenus, dont beaucoup encore en préventive, l'État de droit ne parvient pas à s'imposer, l'incompétence et la corruption gangrenant le système judiciaire. Maintenant que les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents