La guerre d'Algérie, côté algérien

Quel regard portaient les combattants algériens de l'ALN (Armée de libération nationale, branche militaire du FLN) sur l' « ennemi » français lors de la guerre d'indépendance (1954-1962) ? C'est la question que s'est posée l'historienne Dalila Aït-El-Djoudi, alors que l'historiographie française a, ces dernières années, beaucoup travaillé sur la mémoire des jeunes appelés, envoyés depuis la métropole se battre contre un ennemi que, souvent, ils connaissaient à peine. À partir des archives algériennes et de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Solastagie, le spleen de la nature perdue

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents