L’abbé et l’écolo

Certaines morts pèsent plus lourd qu'une montagne. Celle de l'abbé Pierre, nous l'attendions le coeur serré. Depuis le temps qu'il était le défenseur des plus pauvres, des soutiers de la Reconstruction aux premiers exclus du néolibéralisme. Aidant les sans-droits à prendre en main leur destin, sans jamais exempter l'État de ses responsabilités. Sans jamais lâcher prise, quand tous les Grands Intellectuels les avaient oubliés. Il fut l'un des seuls à soutenir les premières tentes de sans-logis, montées à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents