Magouilles ivoiriennes

Le 14 février, alors que la Commission internationale d'enquête sur les déchets toxiques devait désigner des responsables dans le drame des déchets toxiques du Probo Koala (15 morts et des milliers d'intoxication en août 2006 à Abidjan), le Président ivoirien, Laurent Gbagbo, et Trafigura, affréteur du cargo, signaient un accord amiable, blanchissant la multinationale contre 152 millions d'euros ! La Ligue ivoirienne des droits de l'homme dénonce cette spoliation de la justice et des victimes. Et un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.