Afro big band

Le Festival de l’imaginaire programme des orchestres de xylophones du Mozambique.

Si l'on voulait trouver un équivalent sonore à ce que produisent en direct les orchestres timbila , il faudrait penser à un big band de jazz ou à un orchestre symphonique interprétant Beethoven. La musique est, évidemment, très différente, mais sa richesse, l'intrication des parties, la complexité des rythmes, la subtilité des timbres sont équivalentes. Les ensembles timbila sont composés de xylophones de tailles, donc de registres, variés.Leur effet sonore tient à la combinaison particulière de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents