L'adieu aux Seychelles

L'âge d'or du consumérisme kilométrique est derrière nous. Au moment où le milliardaire Richard Branson veut mettre le tourisme spatial à la portée de tous ( le Monde , 19 avril 2006), le très orthodoxe Financial Times (10 novembre 2006) lui-même reconnaît, désenchanté : « Le tourisme sera de plus en plus considéré comme l'ennemi environnemental public mondial numéro 1. » Le désir de voyages et d'aventure est sans doute inscrit au coeur de l'homme, et cette source d'enrichissement ne doit pas se tarir.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.