« Demain est une nébuleuse »

À quelques semaines de la présidentielle, Aline Holcman, réalisatrice, s’interroge sur le programme des candidats en matière audiovisuelle. Selon elle, l’attentisme domine.

La campagne présidentielle est l'occasion d'entendre de nouvelles idées, des propositions autour de la télévision. La programmation, les recettes publicitaires, la place du documentaire... Les sujets ne manquent pas. Pourtant, on observe un certain immobilisme. Entretien avec Aline Holcman 1 , réalisatrice, membre du Réseau des organisations du documentaire (ROD), nouvellement créé pour faire entendre la voix des réalisateurs auprès des chaînes. Quel regard portez-vous sur les programmes des candidats à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents