Recomposition, décomposition

Il y a la campagne et « l'après ». Certains y pensent et posent des jalons. C'est le cas d'Olivier Besancenot, qui rêve de rassembler la gauche anticapitaliste, mais aussi d'un groupe de hauts fonctionnaires « sympathisants ou militants socialistes » qui, sous le pseudonyme collectif « Les Gracques », appellent à une « alliance » du PS avec François Bayrou pour « une coalition de progrès » . « Il faut rassembler sans sectarisme les forces anticapitalistes de ce pays » , affirme le candidat de la LCR, qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents