« Lever les sanctions »

Déléguée générale
de la Palestine en France, Hind Khoury souligne l’importance d’une « tonalité » française au Proche-Orient.

Vous avez demandé à rencontrer le nouveau ministre français des Affaires étrangères. Qu'allez-vous lui dire ? Hind Khoury : Je vais lui dire que la France doit continuer à faire entendre une voix originale au Proche-Orient. Nous avons besoin de la tonalité française. Nous avons besoin aussi que l'Union européenne fasse entendre sa voix. Notre gouvernement d'union nationale doit être reconnu, ce qui signifie que les sanctions financières qui frappent les Palestiniens depuis début 2006 doivent être levées.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.