L'évolution de Toni Negri

Écrit en prison à la fin des Années de plomb, le premier livre du philosophe italien sur Spinoza initiait le concept de « multitude ». Il offre les bases théoriques à deux autres ouvrages récemment parus.

Le 7 avril 1979, Toni Negri, professeur de philosophie politique à l'université de Padoue, est arrêté au cours d'un vaste coup de filet dans toute l'Italie. Perpétrée près d'un an après l'exécution d'Aldo Moro par les Brigades rouges, cette opération policière de grande envergure vise en particulier la mouvance de l'Autonomie ouvrière, dont le philosophe est proche. Surtout, l'État italien élargit considérablement la répression du movimento , la contestation initiée autour de 1968, dont une part non…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.