Travailler plus… pour se faire avoir

Mesure phare du programme de Nicolas Sarkozy, la défiscalisation des « heures sup » devrait être instaurée rapidement. Une façon de « gagner plus » tout en créant des emplois ? Rien n’est moins sûr, expliquent les syndicats.

Les heures supplémentaires ? « Un puissant outil de libéralisation du marché du travail », s'exclame Stéphane Fustec, représentant de la CGT dans le groupe Accor et secrétaire adjoint de la fédération du commerce . Le syndicaliste fustige l'une des mesures prioritaires du collectif budgétaire que le nouveau gouvernement a pour ambition de faire adopter dès juillet. François Fillon, nouveau chef du gouvernement, s'est fixé cette priorité de la « réhabilitation du travail, avec, immédiatement, la libération…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.