Auteurs mobilisés

La Société des gens de lettres (SGDL) s'associe à l'Observatoire de la liberté d'expression en matière de création, créé par la Ligue des droits de l'homme en 2002. La SGDL explique cette décision par « la multiplication des procès contre des livres » .
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents