Besson se la coule douce

Michel Soudais  • 5 juin 2007
Partager :

Eric Besson se verra confier «sous quinze jours» une première mission de conseil par le Premier ministre François Fillon, a annoncé mardi le secrétaire d’Etat chargé de la prospective et de l’évaluation.
Le thème en sera «un sujet économique et social à sensibilité politique
forte»
, a-t-il indiqué sans plus de détails lors d’une rencontre avec des
journalistes.

Comme moi, vous avez bien lu cette dépêche de l’AFP. En clair, elle dit ceci:

  1. Le transfuge du PS à la tête d’un nouveau département ministériel qui se veut «une structure de conseil qui peut travailler de façon transversale» , reconnaît lui-même que depuis sa nomination, le 18 mai, il ne bossait pas puisque ses nouveaux maîtres ne lui avaient confié aucune tâche.

  2. Que sa nomination n’avait pas d’autre utilité immédiate que d’accréditer l’idée fumeuse d’une «ouverture à gauche» du gouvernement sarkoziste. Ce qui en prévision des législatives représentait un intérêt.

  3. Qu’il n’était donc depuis payé que pour cela.

  4. Que cette situation changera mais pas avant deux semaines. Ou plutôt elle changera entre les deux tours des législatives. Pour un ultime effet d’annonce sans doute.

C’est beau de jouer ainsi les utilités. Et quelle belle image de la France qui travaille! Travailler moins pour être ministre, ça ferait un bon slogan, non?

Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don