Dans l'Ain

Le festival des Temps chauds n'annonce pas une canicule mais la présence, sur les routes du département de l'Ain, de musiciens africains qui s'arrêteront ici dans un parc ornithologique, là devant une demeure ancienne, pour s'y produire. Point d'orgue d'un travail qui se déroule sur l'année, notamment auprès d'enfants amenés à se familiariser avec des musiques du continent noir, le festival a cette année pour invités des groupes sud-africains, en particulier The Rainbow Band (à Saint-Martin-du-Mont, le 3…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents