La fin de la trêve

Au Pays basque, l'ETA a annoncé mardi la fin de son « cessez-le-feu permanent » décrété le 22 mars 2006. Lors des élections municipales du 27 mai, le gouvernement socialiste de José Luis Zapatero s'est fait dépasser par la droite, qui a fait campagne sur le refus de négocier avec l'ETA. Les indépendantistes radicaux, eux, autorisés par le pouvoir à se présenter dans une ville sur deux, ont fait un retour remarqué et pourraient gérer une trentaine de municipalités. Surtout, en Navarre, les nationalistes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.