La ville aux deux LCR

En représailles contre une fédération qui a soutenu José Bové, la direction de la Ligue a parachuté à Clermont-Ferrand une candidate contre son dirigeant régional.

Le cas de figure est assez rare pour être noté. Parmi quatorze candidats, les électeurs de la 1re circonscription du Puy-de-Dôme ont le choix entre deux LCR. Celle de Clermont-Ferrand, représentée par Alain Laffont, 60 ans, médecin et conseiller municipal bien connu des clermontois, et celle de Montreuil, où la Ligue a son siège national, qui a dépêché dans la cité ouvrière de Michelin une enseignante de Seine-Saint-Denis de 32 ans, Julia Gilger. Si l'on cherchait une preuve que le parti d'Olivier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.