« Le bilan désastreux d’un déni de démocratie »

Retour d’une mission à Gaza, Michel Tubiana, président d’honneur
de la Ligue des droits de l’homme, nous fait part ici de ses impressions et de son analyse.

Le bâtiment neuf et imposant d'Erez ne rend pas plus humain le parking sans abri ou presque, et la voix métallique des haut-parleurs israéliens rend encore plus grotesque le panneau de bienvenue. Les chauffeurs de taxi se mènent une guerre impitoyable pour s'emparer des quelques clients qui arrivent, sortes de fantômes chargés de pauvres biens sortis d'un ailleurs angoissant. L'éternelle attente se double ce jour-là d'un refus d'entrée à Gaza. Nous n'y entrerons que le lendemain grâce à l'efficace…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.