Les chantiers de la gauche

Le bilan des élections est incontournable avant tout changement d’orientation, d’organisation ou de programme. Les partis de gauche vont s’adonner à cet exercice estival.

La gauche n'a pas fini de digérer sa défaite. Les divergences sur les causes, apparues dès le lendemain de l'élection présidentielle, ne vont pas s'aplanir sous l'effet de la torpeur estivale. Elles devraient ressurgir avec les traditionnelles universités d'été. Dans chaque formation, l'analyse du résultat des élections présidentielle et législatives constitue en effet un enjeu politique essentiel, dont dépend le choix des options qui seront retenues ultérieurement : modernisation, rénovation, refondation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.