L’invasion des « gros culs »

En dépit de la pollution et d’un nombre d’accidents en hausse, le trafic des camions ne cesse de s’intensifier sur nos autoroutes. Alors que des alternatives sont négligées.

Impossible d'écouter un bulletin d'information sans apprendre que, quelque part, un camion renversé obstrue une route ou une autoroute. Ce n'est guère surprenant : depuis dix ans, la progression du trafic en France a été légèrement supérieure à 25 %, et elle approche 30 % pour l'Union européenne. Celle-ci devrait prochainement faire « mieux » grâce à la participation des camions roumains. Partout, les autoroutes contribuent à la croissance du trafic. C'est le cas pour la France, avec ses 567 000 poids…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.