Gazon vert pâle

Ce sera le premier grand événement sportif vraiment écolo, annonce le gouvernement. Pourtant, malgré des efforts inédits, les avancées resteront très limitées.

Patrick Piro  • 6 septembre 2007 abonné·es

« Avant même son coup d'envoi officiel, la sixième édition de la Coupe du monde de rugby fait une entrée remarquable dans les annales de l'environnement, en tant que première grand-messe sportive internationale conçue comme un modèle en termes d'écoévénement. » C'est l'accroche tonitruante du communiqué de presse diffusé la semaine dernière par le cabinet du ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo. La France se décerne le titre de championne du monde du sport vert avant même que débarquent les cohortes de touristes venues des antipodes ou que le premier gobelet en plastique n'ait été jeté au sol.

Syndrome d'une France qui réinvente tout et d'une classe politique rompue à la récupération expresse : le ministre passe à la trappe les précédents notoires ­ Jeux olympiques

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes