Cité dans le texte

Une interrogation sur le sort de la banlieue par l’un de ses anciens résidents.

Installé à Paris, Mehdi Ahoudig est né à Garges-les-Gonesses, dans le Val-d'Oise. Il y a grandi, il y revient, à l'âge de 39 ans. Dans son quartier de môme, la Dame blanche, délimité par l'ancien fort et un Bricodécor, il retrouve un groupe d'amis d'enfance. «~L'assassin revient sur les lieux du crime~», qu'on lui dit d'emblée. Pas de crime à vrai dire, mais il est parti «~au bon moment~», avant que ça ne pète. Il retrouve donc des gens de sa génération, qui sont restés. Des Français d'origine arabe qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents