Des élections jouées d’avance

À l’approche des élections législatives, la presse est globalement sinistrée.

Au début du mois de septembre, Vladimir Poutine a fixé les élections législatives au 2 décembre. Un vote joué d'avance, disent les journalistes de Novaïa Gazeta et de nombreux observateurs. La participation minimale au scrutin, le vote blanc et le vote contre (tous les candidats) ont été supprimés. Au cours des dernières semaines, de nombreux parlementaires en place ont rejoint l'un des trois partis pro-Poutine pour assurer leur retour à la Douma, et l'Union des jeunes communistes vient de se ranger sous…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.