En plain-chant

Le retour en France de
la Québécoise Pol Pelletier, lyrique écorchée vive.

Un nouveau théâtre dans la ville prolo-bobo de Montreuil, collée au flanc Est de Paris~: le théâtre de la Girandole, qu'Ariane Ascaride a inauguré le 19 septembre, en lisant du Serge Valletti. Ses responsables sont allés chercher loin l'une des premières artistes à s'y produire~: Pol Pelletier, native du Québec, immense figure de la scène montréalaise. En fait, cette actrice et auteur a quitté le Saint-Laurent pour habiter la France. On ne sait pas très bien où, car c'est une nomade, une rebelle. Et c'est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents