« Il fallait que ce musée existe »

Spécialiste d’histoire coloniale et d’histoire de l’immigration, Benjamin Stora* a accepté de visiter pour « Politis » la toute nouvelle Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

La Cité nationale de l'histoire de l'immigration (CNHI) a ouvert ses portes le 10 octobre dernier dans le palais de l'ancien musée des Arts africains et océaniens. Voulu par André Malraux alors ministre de la Culture du général de Gaulle, ce musée avait ouvert en 1960, à l'heure des indépendances des anciennes colonies françaises, dans ce qui était à l'époque le musée de la France d'Outre-mer, qui, en 1935, avait lui-même succédé au musée des Colonies et de la France d'extérieur. Celui-ci pérennisait, dès…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents