Le retour du « non »

Des formations politiques, des associatons et des syndicats lancent un appel pour alerter et mobiliser les citoyens sur le nouveau traité européen, et exiger un référendum.

Vingt et un contre vingt-sept. À la veille du Conseil européen des 18 et 19 octobre, au cours duquel les vingt-sept chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne doivent débattre du nouveau traité européen modificatif, et vraisemblablement l'adopter (au moins dans la forme), vingt et une formations ou courants politiques, associations et syndicats ont rendu public au cours d'une conférence de presse, le 16 octobre, un « premier appel » destiné à « alerter » les citoyens « sur le contenu de ce texte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents