Le PS refuse de s’opposer

Le traité européen de Lisbonne divise les socialistes. Mais Solferino a déjà décidé de « laisser passer le texte », oubliant ses promesses électorales en faveur d’une ratification référendaire, et de « respect de la volonté populaire ».

L'opposition ne s'opposera pas. Telle est la « bonne nouvelle » que François Hollande est venu porter lui-même à Nicolas Sarkozy, lundi matin. « Nous ne nous opposerons pas à ce traité parce qu'il permet, même s'il est très compliqué [...], de sortir l'Europe de l'impasse » , a déclaré le Premier secrétaire du PS, à l'issue de cet entretien de près d'une heure avec le président de la République. « Nous aurons un choix responsable et européen. » À entendre les déclarations des responsables socialistes, le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.