« Les Américains veulent une guerre contre l’Iran »

Nawaf al Mousawi, en charge
des relations internationales du Hezbollah, évoque ici la crise inter-libanaise, Israël, l’Iran, la Palestine et l’évolution du Hezbollah lui-même
par rapport à son image en Occident.

Denis Sieffert  • 22 novembre 2007 abonné·es

Comment analysez-vous la crise actuelle ?

Nawaf al Mousawi : Selon la Constitution, il faut une majorité des deux tiers du Parlement. Personne ne dispose de cette majorité. Il nous faut donc un candidat de consensus. Mais la partie est très difficile. Notamment parce que les États-Unis, dont l'influence est toujours importante, n'y ont pas intérêt. Ils n'ont qu'une idée en tête : éliminer le Hezbollah. Comme vous le savez, ils ont essayé, au cours de l'été 2006, au travers de l'agression israélienne. Mais Israël n'était pas capable de réaliser cet objectif. Aujourd'hui, les États-Unis poursuivent toujours le même but et tentent de créer de nouvelles occasions. Une guerre israélo-syrienne ou une guerre civile au Liban. Ou une guerre civile qui entraînerait une intervention syrienne. Aujourd'hui, au Liban, le rapport de force est en faveur de l'opposition. Seule une situation de guerre pourrait changer ce rapport de force.

Vous parlez d'une guerre israélo-syrienne, mais vu d'Europe,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 5 minutes