Un expert

Depuis dix ans qu'il fréquente les plateaux télé, Frédéric Encel a la fâcheuse habitude de se pousser du col. En 1996 déjà, dans l'Express , il se disait « professeur » quand il n'était que « doctorant ». Aujourd'hui, il se présente volontiers comme « professeur à l'ENA » et à l'Institut d'études politiques de Rennes sans en avoir les titres. Ce qui lui permet, avec ­ il faut bien le dire ­ la complicité de certains médias, d'apparaître comme un expert évidemment neutre, spécialiste patenté du conflit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents